Au départ une certaine envie d'avoir une meilleure téléphonie…

Depuis un certain temps, je recherchais un moyen d'avoir une solution de téléphonie IP de qualité à moindre coût à mon bureau. Comme je passe assez régulièrement des appels téléphoniques à l'étranger, j'ai parfois des notes assez salées ; surtout lorsque j'appelle depuis mon téléphone portable. 

Second point, je cherche à me débarasser de mes multiples téléphones de maison pour finalement ne plus avoir qu'un seul combiné qui fasse en même temps téléphone mobile et téléphone SIP lorsque je suis chez moi. 

Depuis un certain temps j'avais déjà testé le client SIP proposé sur iPhone par la société Acrobits qui est très bon. J'ai pu le tester en direct en utilisant deux fournisseurs SIP différents : Free et VOIPCheap qui présente l'avantage d'avoir des prix très très compétitifs (plus de deux fois moins cher que Free sur la téléphonie vers les mobiles). 

Pour ces tests, je m'étais contenté de paramétrer mon client SIP pour se connecter sur la plate-forme du fournisseur de VOIP. La qualité moyenne des appels ne me donnait pas entièrement satisfaction, tout comme le fait de ne pas pouvoir recevoir d'appels entrants sur plusieurs appareils en même temps… Bref il manquait quelque chose.

 

Vers un IPBX sur micro Appliance Alix…

Tout comme je suis persuadé que le réseau va de plus en plus voir l'apparition d'appliances OpenSource de qualité, je pense que des petits appliances avec des fonctionnalités bien précises vont commencer à envahir nos bureaux et nos foyers. 

Je suis donc parti à la recherche d'une adaptation du fameux IPBX Asterisk qui soit compatible avec les boîtiers que nous revendons et je suis tombé sur le projet (maintenant assez vieux) ASTLinux. Ce projet propose une distribution Linux sur mesure spécialement adaptée aux boîtiers Alix. 

Bien évidemment cela ne pouvait qu'intéresser OSNet… 

 

Après avoir identifié la bonne version à télécharger, je l'ai installé sur une carte compact flash de 2Go. 

L'installation est fluide et sans surprise. Il faut simplement rebooter deux fois pour finir l'installation dans de bonnes conditions. Une description de la procédure est donnée ici

 

A la fin de la procédure vous avez donc : 

  • Une version de Linux optimisée pour les cartes CF (système monté en RO / Read Only). 
  • Une version "light" d'Asterisk 
  • IPTABLE 
  • OpenVPN client et serveur 
  • De nombreux autres logiciels qui n'ont pas vraiment d'intérêt pour nous… puisque la sécurité de notre réseau est déjà assurée par pfSense et je ne suis pas prêt de changer ma configuration à ce niveau ;-) 

 

Le logiciel est assez spartiate. Ceux qui sont habitués à l'interface de pfSense qui est hyper optimisée et très conviviale seront déçus… Ici pas de guide, peu d'informations, nous sommes dans l'univers des informaticiens avec une communauté assez réduite d'utilisateurs pour le moment. 

L'interface graphique ressemble à cela : 

  

 

Après avoir fait une configuration de base de mon boîtier Asterisk, je me retrouve avec une installation opérationnelle qui me permet de : 

  • Passer des appels téléphoniques à des coûts remarquables :
    • Vers les mobiles en France chez Free : 0,21€ ou 0,29 + de 0,05 à 0,09 €/min à 0,16 à 0,28 €/min
    • Vers les mobiles en France chez VoIP Cheap : 0,08 €/min tout opérateur confondu !!!
    • Cela fait une différence de coût de -70% à  -86% sur les appels mobiles (c'est pas mal) !
  • Passer des appels téléphoniques vers l'étranger avec une offre gratuite vers de nombreux opérateurs (tout comme Free) et une offre à prix très réduit pour les autres opérateurs. 
  • Recevoir des appels à destination de ma FreeBox sur tous mes clients SIP en simultané. 

 

Je vous propose de regarder dans un second article comment configurer votre boîtier Alix pour qu'il fonctionne de façon satisfaisante sur un réseau Free.